On parle souvent d’inflammation et de ses effets sur notre corps et notre bien-être. Or, sait-on vraiment ce que représente concrètement l’inflammation et ce qui explique ce phénomène ? Voici un article afin de faire le tour de la question.

L’inflammation : quand le corps se défend

Très concrètement, l’inflammation est une réponse du système immunitaire face à un élément qui est perçu comme un danger. Ce danger peut prendre différentes formes : bactérie, virus, corps étranger, etc. Il peut aussi s’agir de l’exposition à des substances qui, sans être réellement dangereuses ou mortelles dans l’immédiat, sont nocives et déclenchent un processus inflammatoire dans l’organisme. Ici, pensons notamment aux produits chimiques contenus dans la fumée du tabac ainsi qu’à l’alcool.

La réponse du système immunitaire entraine plusieurs phénomènes. En premier lieu, des hormones sont libérées, qui entrainent la dilatation des vaisseaux sanguins dans la région du corps qui est affectée. Ce sont aussi ces hormones qui envoient des signaux de douleur au cerveau. Cela a une fonction bien précise : on a tendance à être prudent dans nos activités afin de protéger la partie du corps qui a mal. Ensuite, le système immunitaire envoie les globules blancs, lesquels ont pour fonctions d’éliminer les agents pathogènes.

Soulignons que l’inflammation peut être aiguë, c’est-à-dire qu’elle est la réaction à une infection ou une blessure. Certaines conditions peuvent entrainer une inflammation chronique, par exemple dans le cas des maladies auto-immunes où le système immunitaire réagit en attaquant des tissus sains Pensons notamment aux maladies inflammatoires chroniques, telles que la polyarthrite rhumatoïde ou la maladie de Crohn.

Comment reconnaît-on l’inflammation ?

Les réactions de l’organisme entrainent des symptômes distincts, qu’on associe au processus inflammatoire. Il y en a 5 principaux, que voici :

  • La douleur dans la zone touchée par l’inflammation ;
  • La rougeur à cause de la dilatation des vaisseaux sanguins qui entraine un afflux de sang dans la région ;
  • L’enflure, à cause d’une accumulation de liquide ;
  • La sensation de chaleur de la zone affectée ;
  • La perte de mobilité, par exemple à la suite d’une blessure articulaire.

Ces 5 symptômes ne se produisent pas nécessairement en même temps. De plus, dans le cas des conditions chroniques qui affectent souvent des organes ou des parties du corps qui sont bien cachées, on ne remarque pas nécessairement les signes d’inflammation.

Les causes de l’inflammation

Les blessures et les traumatismes sont des causes fréquentes d’inflammation. On constate alors des lésions, telles des déchirures au sein des tissus affectés, ce qui déclenche le processus inflammatoire dont on a parlé ci-haut. Puisque l’inflammation se situe généralement au sein d’une articulation ou en surface de la peau (dans le cas d’une plaie), les 5 signes de l’inflammation sont généralement facilement détectables.

Les infections sont également une cause bien connue d’inflammation. Par exemple, dans le cas d’un virus respiratoire, les bronches peuvent subir une inflammation : c’est la bronchite. Celle-ci peut entrainer des douleurs et des difficultés lors de la respiration, causées par un gonflement des parois des bronches et une accumulation de mucus.

Finalement, puisque c’est particulièrement la santé articulaire qui nous intéresse, l’arthrite et l’arthrose sont des conditions qui entrainent une inflammation au sein des articulations et des douleurs. L’arthrite est un terme général qui englobe de nombreuses conditions, dont certaines sont liées à des réactions auto-immunes. L’arthrose, quant à elle, est une maladie causée par l’usure du cartilage au sein des articulations. Cette usure entraine une inflammation des structures qui ne sont plus aussi bien protégées par le cartilage et qui vont frotter entre elles.

Nous vous invitons d’ailleurs à consulter cet article qui parle plus en détail des causes de l’inflammation au sein des articulations, de même que des remèdes qui existent pour la prévenir.

Des solutions naturelles

En fonction des causes de l’inflammation, on peut agir sur celles-ci pour réduire les douleurs et les symptômes qui en découlent. Dans le cas d’une blessure articulaire, on peut notamment appliquer de la glace, à raison d’une application de 20 minutes maximum par heure. Cela permet d’engourdir la zone, de contrôler les douleurs et de ralentir le processus inflammatoire.

Pour ce qui est des conditions qui entrainent de l’inflammation et des douleurs articulaires, on sait que certains aliments peuvent participer à la réduction de l’inflammation au sein de l’organisme : poissons gras, crucifères, gingembre, curcuma…

Puisqu’il est question de curcuma, terminons en vous parlant de notre produit Genacol Anti-Inflammatoire, un supplément naturel de choix! En plus de notre Collagène AminoLock, dont l’efficacité a été prouvée pour réduire les douleurs articulaires liées à l’arthrose, ce produit contient de la curcumine standardisée à 95 % de curcuminoïdes. Cette dernière représente le composé actif du curcuma qui est reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires.

Genacol Anti-Inflammatoire représente une alternative naturelle contre l’inflammation et les douleurs articulaires.

Essayez-le!
Profitez d’un coupon-rabais de 4$

Entrez votre adresse courriel pour obtenir votre coupon-rabais à imprimer et à échanger chez votre détaillant.

* Les champs marqués d’une astérisques sont obligatoires.

*En cliquant sur « TÉLÉCHARGER MON COUPON », vous acceptez de recevoir des communications par courriel de la part de Genacol.

Partager ce billet

Vous pourriez aimer

Top 5 des aliments qui réduisent l’inflammation

Et si notre alimentation pouvait avoir un impact direct sur la réduction des douleurs articulaires qui sont liées à l’arthrose ? C’est bien le cas, puisque […]

Inflammation articulaire : des causes fréquentes

L’inflammation au sein des articulations est directement liée aux douleurs articulaires, lesquelles peuvent s’avérer handicapantes et nuire aux activités du quotidien. Pour une prise en […]