Le corps humain compte environ 640 muscles qui comptent pour 40% du poids de notre corps. Les muscles se composent de cellules entrelacées par un tissu conjonctif de soutien. Ce tissu, riche en collagène, est un des constituants principaux des tissus musculaires qui entourent la fibre des muscles et dont le rôle est de servir d’appui et de protéger.

Le collagène fait partie intégrante d’un système qui relie les cellules musculaires entre elles et les regroupe en faisceaux. Ce système d’amarrage permet à la cellule musculaire de s’adapter aux déformations mécaniques qu’elle subit lors de la contraction musculaire.

Étant donné que le phénomène du vieillissement entraîne une diminution de la fabrication du collagène, les liens entre l’extérieur et l’intérieur des cellules musculaires sont alors affaiblis, entraînant au fil des années des altérations et une fragilisation des muscles dans leur ensemble. Cette situation affecte le tissu musculaire et diminue le potentiel des muscles à jouer leurs rôles essentiels.

Une des maladies impliquant le collagène et les muscles est la fibromyalgie.

La fibromyalgie est une maladie qui touche le système nerveux central du corps humain. Elle touche environ 2% des Canadiens, principalement des femmes (80%). Les douleurs sont principalement ressenties dans les tissus et les muscles.

Son principal symptôme est une douleur chronique et persistante dans une ou plusieurs parties du corps. Son diagnostic a longtemps été erroné en raison d’un manque de connaissances concernant la physiopathologie sous-jacente de cette maladie et d’un manque de marqueurs biochimiques spécifiques applicables à son diagnostic. De plus, cette maladie peut être différemment ressentie et soulagée en fonction de la personne atteinte.

Bien que les causes exactes de cette maladie ne sont pas encore claires, plusieurs recherches, effectuées notamment par l’American College of Rheumatology et impliquant divers prélèvements (biopsie musculaire, dosage urinaire et sanguin) ont mis en évidence des désordres au niveau du métabolisme et de la structure du collagène chez certaines personnes atteintes de fibromyalgie.

Ces désordres se traduisaient, dans certains cas, par une quantité moins élevée de collagène intramusculaire ainsi que par un remodelage de la matrice extracellulaire avec dépôt de collagène autour des fibres nerveuses. Il en résulte une baisse du seuil des micro-traumatismes musculaires (aspect structurel et mécanique) ainsi qu’une baisse du seuil de tolérance à la douleur aux points sensibles (aspect nerveux).

Lors d’une étude clinique chez un petit groupe de personnes atteintes de fibromyalgie depuis deux à quinze ans, il a été constaté que la prise d’un « hydrolysat de collagène » comme Genacol Formule Originale a considérablement baissé le niveau moyen de douleur ; cet effet étant considérable chez certains participants.

A ce jour il n’y a aucun traitement pour guérir la fibromyalgie. Toutefois, chaque personne trouvent une façon d’atténuer leurs douleurs, soit par la prise de suppléments naturels ou de médicaments ou encore en modifiant leur mode et hygiène de vie et en restant actif.

Sources :

Société de l’Arthrite – Qu’est-ce que la fibromyalgie?

ARTHRITIS & RHEUMATISM Vol. 40, No. 8, August 1997, pp 1450-1454 0 1997, American College of Rheumatology

S. T. Gronemann, S. Ribel-Madsen, E. M. Bartels, B. Danneskiold-Samsøe, H. Bliddal, Collagen and muscle pathology in fibromyalgia patients, Rheumatology, Volume 43, Issue 1, January 2004, Pages 27–31, https://doi.org/10.1093/rheumatology/keg452