Les chutes représentent une réelle menace pour notre santé, et ce, particulièrement lorsqu’on vieillit. L’Institut national de la santé publique du Québec publiait, dans un récent rapport, que 19 087 aînés ont dû être hospitalisés des suites d’une chute en 2016. Malheureusement, une part considérable de ces personnes voient leur autonomie grandement diminuer après un tel événement. Miser sur la prévention des chutes représente sans contredit l’une des solutions à ce réel enjeu de santé publique.

En ce sens, on peut notamment miser sur l’entretien et/ou l’amélioration de l’équilibre, un facteur qui joue un rôle de premier plan dans la prévention des chutes. Découvrez des conseils pour développer votre équilibre en poursuivant votre lecture !

Vieillissement, équilibre et proprioception

Le maintien de l’équilibre est inévitablement affecté par le vieillissement, puisque ce dernier entraîne une diminution du fonctionnement de plusieurs systèmes qui sont étroitement liés à ce concept : le système visuel, le système vestibulaire dans l’oreille interne, ainsi que le système proprioceptif.

La proprioception est intimement liée à l’équilibre. Il s’agit d’une fonction, consciente et inconsciente, par laquelle nous percevons les différentes parties de notre corps dans l’espace, nous permettant ainsi de conserver notre équilibre même lorsqu’on a les yeux fermés ou qu’on se déplace dans le noir. Les muscles, les os, les tendons et les composantes des articulations jouent un rôle essentiel pour la proprioception en envoyant des signaux à notre système nerveux, ce qui nous permet de coordonner nos mouvements.

En plus du vieillissement, d’autres facteurs peuvent affecter la proprioception et, par le fait même, nuire à l’équilibre :

  • Les blessures affectant les muscles et les différentes parties des articulations (entorses, déchirures du ligament, tendinites, etc.) ;
  • Les maladies qui affectent la santé des articulations (arthrose, arthrite inflammatoire, etc.) ;
  • La sédentarité causée par un manque d’activité physique.

Comment améliorer l’équilibre et la proprioception

Pour prévenir les chutes, il est possible de travailler l’équilibre dès un jeune âge. On mise ainsi sur la prévention et sur l’entretien des capacités en proprioception, afin d’empêcher un vieillissement prématuré du corps. En plus d’aider à maintenir ou à développer l’équilibre, ces exercices permettent également d’améliorer la force et la souplesse des articulations, qui ont également un rôle considérable à jouer pour le maintien de l’équilibre et la prévention des chutes.

Des exercices à faire à la maison

Plusieurs exercices peuvent être faits directement à domicile, sur une base quotidienne, afin d’améliorer l’équilibre et la proprioception. Un médecin, un physiothérapeute ou un kinésiologue peuvent proposer des exercices spécialement adaptés à votre condition et à vos besoins. Voici néanmoins quelques propositions d’exercices à faire pour arriver à cet objectif :


  • Se maintenir sur une jambe en soulevant le genou de l’autre jambe devant soi, et maintenir la position pendant quelques secondes. Des variations peuvent être effectuées pour modifier la stabilité (par exemple soulever les bras) ou pour améliorer cette dernière (en se tenant après le dossier d’une chaise).
  • Faire la position de l’avion, c’est-à-dire se maintenir fermement sur une jambe en soulevant l’autre jambe vers l’arrière et en penchant le tronc vers l’avant, de sorte à former un T avec les jambes et le corps. Les bras peuvent être étirés vers l’arrière, en parallèle à la jambe qui se soulève, pour aider à la stabilité.
  • Des exercices, comme les squats, les fentes, les push-ups peuvent être effectués sur une surface instable (planche d’équilibre, demi-ballon, etc.).

L’activité physique pour améliorer l’équilibre

Plusieurs types d’activités physiques peuvent aider à développer l’équilibre et à améliorer la proprioception. Ces activités aident notamment à développer la force et la souplesse des articulations :

  • Le tai-chi ;
  • Le yoga ;
  • La marche en forêt (à cause des différents types de surfaces et des obstacles) ;
  • Les nombreux types d’étirements.

La prise de suppléments pour la santé des articulations

Comme nous l’avons mentionné précédemment, les différentes structures qui composent les articulations jouent un rôle important au sein du système proprioceptif, et donc pour le maintien d’un bon équilibre. Il est important de voir à leur santé, qui tend malheureusement à se dégrader avec l’âge, et particulièrement lorsque des maladies articulaires sont présentes.

Les produits Genacol contiennent notamment du Collagène AminoLock®, lequel participe activement à la santé du cartilage, des ligaments et des tendons qui composent les articulations. Comme la production de collagène du corps diminue dès la trentaine, il est alors pertinent d’inclure la prise de suppléments à son quotidien pour éviter la dégradation des articulations, voire pour prévenir des problèmes comme l’arthrose.

Finalement, avant d’inclure un nouveau régime d’exercices à votre quotidien et/ou la prise de suppléments, nous vous conseillons de consulter un professionnel de la santé. Celui-ci pourra s’assurer que tout cela est sécuritaire pour vous, en plus de vous offrir des conseils personnalisés pour améliorer la santé de vos articulations, votre proprioception et votre équilibre !

Vous pourriez aimer

Comment favoriser la mobilité des articulations ?

Les articulations sont des composantes complexes de notre corps qui sont impliquées dans chacun de nos mouvements, à raison de centaines de fois par jour. […]

Le rôle important des muscles pour la santé articulaire

Saviez-vous que le corps humain renferme plus de 640 muscles, lesquels ont des fonctions diverses ? Pensons notamment aux muscles cardiaques (qui remplissent une fonction assez […]