Saviez-vous que sans le collagène, notre corps ne serait qu’un amas de tissus informe ? Le collagène joue en effet un rôle important dans le fonctionnement de la majorité des structures de notre organisme. Dans ce qui suit, nous couvrons les informations importantes au sujet du collagène et de ses propriétés.

Collagène : une définition et les différents types

Le collagène est une protéine. Son nom vient du grec « kólla » qui signifie « colle ». En effet, au sein de notre organisme, il permet la cohésion des tissus et des organes. Il confère également des propriétés d’hydratation, de résistance et de souplesse à ceux-ci.

Il faut savoir qu’il existe plus d’une vingtaine de types de collagène dans le corps humain. Les types I à V représentent 99 % du tout le collagène qu’on retrouve dans l’organisme. Ces différents types de collagène entrent dans la composition de :

Type I : Os, tendons, ligaments, peau et plusieurs organes internes ;
Type II : Cartilages et structure des yeux ;
Type III : Muscle squelettique et paroi des vaisseaux sanguins ;
Type IV : La plupart des organes internes ;
Type V : La plupart des tissus conjonctifs (de soutien) ; il est souvent associé au Type I.

Comment le collagène est-il produit ?

Le collagène est une protéine, ou un polypeptide. Il est donc composé d’une chaine d’acides aminés, reliés entre eux par des liaisons peptidiques. Les acides aminés sont des composés utilisés un peu partout dans l’organisme au niveau cellulaire. Ils sont produits naturellement par le corps ou ils doivent être fournis par l’alimentation.

Le collagène est produit par différents types de cellules spécialisées, notamment par des cellules appelées fibroblastes. Ces dernières se situent au sein des tissus conjonctifs, qui jouent un rôle très important dans notre corps. Les fibroblastes permettent d’assembler les acides aminés en polypeptides, et donc de créer le collagène.

Un mot sur les tissus conjonctifs

Les tissus conjonctifs se trouvent un peu partout dans notre corps et ils sont majoritairement composés de collagène. Leur fonction est de relier et de soutenir les autres tissus de notre corps, notamment nos organes. En plus de leur fonction de soutien, ils remplissent également des fonctions de remplissage, d’attache, d’isolement et de protection. On en retrouve au sein de nombreuses structures, notamment les tendons, le cartilage, les os, les vaisseaux sanguins, les muscles, ainsi que dans des organes comme les yeux et la peau. Les tissus conjonctifs constituent 80 % de tout le corps humain !

Les effets du vieillissement sur la production du collagène

Le vieillissement et notre mode de vie nuisent directement à de nombreux processus métaboliques. Ceci inclut la capacité de notre corps à synthétiser de nouvelles protéines, notamment le collagène. Selon le Centre de Nutrition et des Sciences de l’Alimentation de l’Université McGill, l’organisme doit absolument compenser par l’alimentation l’apport en acides aminés essentiels lorsque celui-ci est incapable de synthétiser de nouvelles protéines.

Outre le vieillissement, d’autres facteurs peuvent augmenter les besoins du corps en acides aminés pour la production de nouvelles protéines, comme le collagène. Parmi ces facteurs, on retrouve notamment le stress, les blessures et certaines maladies dégénératives associées au vieillissement. Le tabagisme, l’exposition aux rayons UV du soleil ainsi qu’une consommation importante de sucre pourraient être d’autres sources de stress oxydatif pour notre organisme, qui risquent d’avoir un impact sur les besoins en acides aminés.

On estime que dès l’âge de 30 ans, la production de collagène diminue d’environ 1 % par année, pour s’accentuer à partir de la cinquantaine. Au sein des tissus riches en collagène, cela peut entrainer une diminution des fonctions pouvant se manifester par les signes suivants :

  • Raideurs articulaires et musculaires ;
  • Apparition de rides et de ridules ;
  • Manque de tonus musculaire ;
  • Courbatures ;
  • Guérison des blessures plus lente ;
  • Fatigue plus fréquente.

Le plus ironique, c’est que, au début de la trentaine, une grande majorité d’entre nous porte peu d’attention à la plupart de ces signaux, étant donné que nous n’avons aucun problème de santé majeur ou que nous ne ressentons aucune douleur importante. Pourtant, ces problèmes ne représentent que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne la diminution du collagène dans notre corps. Ils annoncent, avec le vieillissement, des effets directs sur notre santé et notre qualité de vie.

Le Collagène AminoLock

Lorsque la production d’acides aminés, et donc de collagène, n’est plus suffisante pour combler les besoins de l’organisme et pour régénérer les tissus, la prise de suppléments peut alors représenter une solution.

Le Collagène AminoLock fournit à l’organisme tous les acides aminés nécessaires à la production de collagène, et ce peu importe son type. Grâce à un poids moléculaire le plus bas parmi les suppléments de collagène disponibles sur le marché, le Collagène AminoLock est plus facilement absorbé par le corps. Cela peut se traduire par des effets bénéfiques plus marqués au niveau de la prévention des signes du vieillissement mentionnés précédemment, associés à la diminution de la production de collagène.

La gamme Genacol comprend plusieurs produits, qui sont tous composés à partir du Collagène AminoLock (sauf les topiques). Gageons que vous saurez trouver un supplément pour combler vos besoins !

Si vous avez besoin d’aide pour trouver le produit qui vous convient le mieux, n’hésitez surtout pas à nous contacter pour demander conseil. Nous sommes là pour vous aider.